Thérapie Quantique        
                             Sophrologie  
                         Essence Divine                   
                JOIE                                                Harmonie                                              
     LOVE                                    Respiration
                               PAIX

Je Suis Amour  
" Symbiose entre Corps-âme- Esprit"

  Sophrologie

Symbiose corps et esprit

Articles / Interview Burn out

BURN-OUT et Sophrologie


Beaucoup le considèrent comme le mal professionnel de notre siècle. Et pour cause : à l’heure actuelle, les cas de burn-out, ou syndrome d’épuisement lié au travail, ne cessent de se multiplier. Aurore Ferron, sophrologue, nous présente le témoignage d’une patiente qui a vécu le burn out suite à un harcèlement moral au travail et qui a trouvé une porte de sortie à cela grâce en partie à la sophrologie.


Gestion du stress, bien être


« Ma vie n’avait plus de sens, j’avais quasiment perdu mon identité, je ne savais plus qui j’étais. J’étais en état de choc émotionnel…


La pression morale de mon employeur, qui me dénigrait chaque semaine de plus en plus intensément, m’a brulé petit à petit, malgré la charge de travail abattu.

Il m’a isolé des autres salariés en leur montant la tête contre moi et puis organisé une sorte de rébellion pour me déstabiliser et me discréditer dans l’entreprise … »


Petit à petit, très lentement avec les méthodes (dénigrement, humiliation, isolement..etc.) employées par le harceleur, la personne peut très vite se consumer à petit feu sans s’en apercevoir. La victime va redoubler d’effort, fournir encore plus de travail pour montrer qu’on peut compter sur elle, en oubliant ses propres limites corporelles. Jusqu’au jour où le burn out prend toute sa place. S’installe alors une perte totale de confiance en soi, de goût non seulement dans sa vie personnelle, mais aussi professionnelle.



Comment avez compris que vous faisiez un burn out ?



C’est très simple, je n’avais plus d’énergie, y compris dans la voix, les mots peinaient à sortir, je me sentais vide à l’intérieur… j’étais devenue extrêmement sensible et je pleurais facilement.


La compréhension des documents sur lesquels je travaillais devenait difficile, même après cinq relectures. J’ai paniquée me demandant ce qui se passait…


Je suis allée voir mon médecin le soir même en urgence, qui m’a expliqué que mon cerveau s’était déconnecté et mis en repos pour se protéger. Il a diagnostiqué tout de suite le burn out. Ce qui a créé un arrêt immédiat de mon emploi.


La veille de mon arrêt de travail, j’ai demandé à mon assistante, de réaliser une tâche habituelle. Sa réaction a été violente et agressive envers moi, me répondant : « vous n’avez qu’a le faire vous même… » et elle m’a claqué la porte au nez alors que j’étais son supérieur hiérarchique.

A ce moment là, je suis restée debout sans comprendre ce qui se passait, je ne sentais plus ni énergie ni force pour réagir à cette situation inattendue.

Plus tard, j’ai compris que sa réaction n’était pas étrangère à ce qui se passait à ce moment là dans l’entreprise. Elle était en contact permanent avec mon harceleur qui se servait d’elle, en la manipulant, pour mieux m’atteindre.